• 326,454 / 1,369,012
  • 65 / 7,877
  • 6,608 / 54,896

de l'encre et des frissons

Pour commencer, cette scéance a été longuement préparée, réfléchie il y a bien des années et le shop a été aussi méticuleusement choisi que le tatouage en lui même, parce que ce n'est pas le tout de s'engager à vie dans un tatouage mais il ne faut pas en oublier sa santé et donc les conditions d'hygiène dans lesquelles il sera exécuté, un tatoueur aussi doué soit il ne sera jamais un bon tatoueur s'il néglige l'hygiène des lieux dans lesquels il pratique et l'hygiène de son matériel!

Après de multiples expériences de piercings en tout genre, voilà enfin le jour tant attendu de mon premier encrage. Oui mais voilà, c'est bien joli d'avoir un motif, un emplacement, de se décider sur un acte qui doit durer à vie mais une fois entrée dans le shop à patienter comme un cochon à l'abattoir on attend impatiemment de passer sur le billard...

et c'est évidemment à cet instant qu'on se dit "mais qu'est ce que j'fous la??... C'est à vie, et si c'est pas le bon? Si jamais je regrette? Et si j'ai mal.. nan en fait ça en réalité je m'en fou mais s'il ne me plaît pas une fois réalisé?" Bref la grosse crise de flip de la nana qui ne s'engage jamais dans rien à vie ^^ et là bon bah on y est alors on va pas faire sa fillette et puis je ne connais encore personne mort de s'être fait tatouer la poitrine, encore que je pourrais bien devenir l'exception ^^..

bon bah les présentations avec le tatoueur (déjà rencontré rapidement plus tôt), qui d'ailleurs parait bien étonné de faire un premier tatouage si "grand" et sur la poitrine (oui bah c'est ca que je voulais, j'allais pas me faire un coeur sur la fesse droite juste pour avoir un petit truc pour commencer non mais :p), bon cela dit il a été bien plus étonné par mon projet de piercing une semaine plus tard sur un sein tatoué mais bon les gouts et les douleurs hein ^^

enfin bref on commence, le bras bien en l'air et là la crise de chatouilles, "le plus douloureux c'est les contours"... mouais moi je dirais que le plus douloureux c'est de se retenir de rire tant les vibrations chatouillent... j'ai une monstrueuse envie de me tortiller dans tout les sens mais je dois rester stoïque si je ne veux pas me retrouver avec un mix de picasso et de seurat!

Et plus le remplissage progresse moins je sens mon bras sur lequel ma tête est posée...

Le tatoueur un peu déconcerté que ça me fasse tant rire s'arrête périodiquement pour savoir si j'ai besoin de boire, manger, si j'vais pas tourner de l'oeil, mais non mais non!! on continue!!

Après une première petite piqûre douloureuse, maintenant que je sens plus que les chatouilles on ne va pas s'arrêter en si bon chemin!

Et moi je parle enfin on parle (je ne suis pas une fanatique du monologue à vrai dire..) de tout de rien, bref j'ai comme l'impression d'être chez l'coiffeur ;)

Ca progresse à une vitesse! Sympa le remplissage on dirait qu'il fait du crayonnage mais avec une aiguille et sur mon corps, la bonne blague ;) Allez quelques minutes et c'est fini, encore que c'est plus pour le bras engourdi que je m'inquiète ^^.

Scéance terminée, soutif à jetter (oui bah quand on a un cerveau de poisson comme le mien on pense pas à prendre un vieux soutif miteux, on sort le beau soutif blanc qui va bien absorbé toute l'encre et le sang :/) et corps encré, bon on prend le rer on évite de jouer les rugbywoman sur le quai et rentrer maison.

Et la fidèle pote qui meurt d'envie de voir le résultat mais plutôt hésitante à ce que je lui montre ma poitrine.. et à vrai dire je ne suis pas pressée de retirer le film qui protège mon tatouage (du sang un peu partout sur le film, de l'encre toute collante, j'avoue que l'encre en cours de "séchage" c'est relativement dégueu!), ce n'est pas tant la douleur que l'appréhension de tirer sur le scotch (oui bah je suis douillette avec les morceaux de scotch bien collés ^^).

Premières impressions, j'ai mal, non non pas à la poitrine, j'ai vraiment mal mais... au bras! toute une scéance à attendre la tête sur le bras tendu en arrière, j'le sentais plus, et puis là j'le sens bien tout ce sang redescendre et remonter et redescendre... Résultat une poitrine déenfer et un pouce que je sentais plus pendant trois jours! La semaine d'après, téton percé et là j'ai douillé... 24heures! ^^ Après ça, des jours, des mois et peut être bientôt des années de narcissisme à se matter dans la glace et se dire "Hmmm tu sais qu't'es pas mal toi? T'habites encore chez tes parents? ;)" Bref de nombreuses années d'amour pour son corps! Mais que c'est bon d'être narcissique ^^

Et maintenant, à quand la prochaine scéance??

Details

submitted by: Anonymous
on: 09 July 2008
in Tattoos

Use this link to share:


Artist: +
Studio: Abraxas
Location: Paris

Comments (0)

add a comment

There are no comments for this entry

Back to Top